Accueil Le blog Page 130

Asus lance le premier routeur 802.11 ac Wave 2, avec support du MU-MIMO

Hits: 15

Le MU-MIMO, ou Multi User MIMO, nous en parlions il y a peu suite aux annonces faites par Qualcomm et Quantenna autour de cette technologie intégrant la norme WiFi 802.11ac (les fabricants parle de WiFi ac de seconde génération).

Comme nous l’expliquions alors “en Single-User MIMO (ou SU-MIMO), chaque client dispose d’un accès exclusif à la bande passante disponible pendant une période donnée avant que ce ne soit au tour du client suivant. Dans le cas où tous les clients en question sont capables de travailler sur trois flux, toute la bande passante disponible est utilisée. Mais en pratique, de nombreux terminaux qui sont limités à un ou deux flux peuvent intervenir sur des installations en WiFi ac, en résulte une perte notable de bande passante qui reste inutilisée, chaque client étant servi séquentiellement. Ce qui peut devenir problématique sur des points d’accès très sollicités. Avec le MU-MIMO, plusieurs clients peuvent être servis en même temps, sur quatre flux“.

Asus RT-AC87 (2)

Asus RT-AC87 (3) Asus RT-AC87 (1)
Un look très ROG qui essaye de faire oublier les quatre antennes

Il est donc intéressant de voir apparaître des routeurs MU-MIMO qui seront pratiques pour optimiser la consommation de la bande passante disponible sur des installations WiFi très sollicitées, que ce soit en entreprise ou pour de petits hotspots publics. Et c’est Asus qui dégaine le premier – comme promis au dernier CES – avec son RT-AC87 (également appelé Extreme Wireless AC2400), routeur MU-MIMO lancé aux Etats-Unis au tarif de 269$. Exploitant un contrôleur WiFi 802.11 ac Wave 2 (4×4 MIMO) et le chipset Quantenna QSR1000, il est présenté par son fabricant comme étant le plus rapide au monde. Il est muni de quatre antennes et peut offrir des débits grimpant à 1,73 Gbps selon Asus. Une première opportunité de s’équiper donc pour qui souhaite passer à la technologie Wave 2, même si en théorie ces technologies sont capables d’offrir des débits encore plus importants, de l’ordre de 10 Gbps grâce notamment à l’adaptative beamforming, adaptant le faisceau des ondes radio vers les appareils pour optimiser signal et débits.

pcworld.fr

Apple documente les “backdoors” d’iOS, mais élude les questions qui fâchent

Hits: 6

Apple a réagi une seconde fois aux dernières accusations d’espionnage à grande échelle, de manière indirecte. Il a malheureusement à nouveau éludé plusieurs questions alarmantes.

iOS 7 - Se fier

Lorsque l’expert en sécurité informatique Jonathan Zdziarski a découvert une panoplie de services suspects dans iOS, c’est en grande partie le fait qu’ils ne soient pas documentés qui ont soulevé des questions, et l’ont amené à accuser Apple d’avoir délibérément ouvert des portes dérobées et des mécanismes de surveillance.

Apple lui répond indirectement en documentant ces services. La société a effectivement publié ce matin dans sa base de connaissances d’assistance un article décrivant les services incriminés. Selon Apple :

  • Le service de capture de paquets com.apple.mobile.pcapd sert à diagnostiquer des problèmes avec des applications ainsi qu’avec les connexions aux réseaux d’entreprises via VPN.
  • Le service com.apple.mobile.file_relay permet au service après vente AppleCare de copier des données limitées au diagnostic
  • com.apple.mobile.house_arrest enfin est utilisé par Xcode lors du développement d’applications, puis par iTunes pour transférer des fichiers vers et depuis des applications tierces.

Apple ne répond toujours pas aux questions qui se posent vraiment

Ces services sont probablement vraiment utilisés à des fins de diagnostic, « pour aider les départements informatique des entreprises, les développeurs et AppleCare à résoudre des problèmes ». Mais Zdziarski assure qu’ils permettent aussi d’accéder à la quasi-totalité des données personnelles, et pas seulement à des données techniques, et Apple ne dément pas spécifiquement cette largesse.

L’éditeur maintient par ailleurs que ces fonctions de diagnostic ne marchent que si l’utilisateur a déverrouillé son appareil et validé la connexion avec un autre ordinateur. Il contredit ainsi l’expert en sécurité, selon lequel de nombreuses données personnelles ne sont pas rechiffrées tant que l’appareil n’est pas redémarré. Il élude en outre le fait que ses propres outils, entre autres, permettent de passer outre le code de déverrouillage, bien que ce soit légitime dans le cadre de la gestion d’une flotte d’appareils iOS en entreprise. Enfin il n’explique pas pourquoi l’aspirateur de paquets est constamment opérationnel, y compris lorsque l’utilisateur a refusé le partage d’informations de diagnostic.

Autrement dit à ce stade, et en attendant que d’autres experts en sécurité n’auditent iOS, c’est la parole d’Apple contre celle de Jonathan Zdziarski. Choisissez votre camp !

IOS Backdoors Attack Points Surveillance Mechanisms 48

Clubic.com

LG G3 Cat.6 : une version “Prime” 4G+ et encore plus puissante

Hits: 7

Après Samsung il y a un mois, c’est maintenant au tour de LG d’annoncer une version 4G+ de son produit phare. Le fabricant a présenté hier le G3 Cat.6, encore plus performant.

Alors que le G3 avait supplanté le Galaxy S5, Samsung avait comblé son retard avec une nouvelle variante et avait même repris le dessus en ajoutant le LTE-Advanced et un processeur encore plus performant.

Réponse du berger à la bergère : LG aligne un nouveau G3 Cat.6 sur le Samsung Galaxy S5 LTE-A.

LG G3 Cat.6

 

4G+ et Snapdragon 805 pour le G3 Cat.6 aussi

Ce modèle passe donc du LTE au LTE-Advanced ce qui implique, pour ne rien gâcher, de passer du Snapdragon 801 au Snapdragon 805. Le précédent fleuron des SoC pour appareils mobiles cède ainsi sa place au tout dernier.

On passe plus précisément de quatre cœurs Krait 400 à quatre cœurs Krait 450, dont la fréquence est cette fois portée de 2,5 à 2,7 GHz, mais aussi d’un GPU Adreno 330 à un Adreno 420, 40% plus performant et apportant le décodage du codec HEVC jusqu’en Ultra HD, et enfin d’un modem LTE de catégorie 4 pouvant atteindre 150 Mb/s en 4G à un modem LTE de catégorie 6 culminant à 225 Mb/s en 4G+. Outre la hausse du débit maximal, la 4G+ apporte pour rappel la prise en charge de l’agrégation de deux bandes et améliore ainsi la fiabilité des connexions.

Le Samsung Galaxy S5 LTE-A et le LG G3 Cat.6 ne se distinguent plus que par leurs quelques spécificités : écran AMOLED PenTile de 5 pouces pour l’un, IPS Real Stripe de 5,5 pouces pour l’autre, capteur de rythme cardiaque pour l’un, autofocus laser pour l’autre, etc.

Tout comme son rival, le LG G3 Cat.6 sera réservé au moins dans un premier temps à la Corée-du-Sud. Il y sera mis en vente le 25 juillet, notamment chez trois opérateurs de téléphonie mobile, à un tarif non communiqué.

Pentile-Real Stripe

Le G3 S de LG officialisé pour la France

Hits: 5

Après avoir vu toutes les caractéristiques du G3 S dévoilées sur le site web d’un distributeur russe, il ne restait plus à LG qu’à introduire officiellement son smartphone. Version miniature du G3, le G3 S en conserve son autofocus laser, ses boutons à l’arrière et son écran quasi borderless.

LG vient donc de confirmer la présence du G3 S en Europe. Un smartphone, petit frère du G3, dont toutes les caractéristiques ont été dévoilées la semaine dernière. Comme attendu, Il s’agit d’un smartphone 5 pouces (12,7 cm), à écran HD (1280 x 720 pixels pour 294 ppp). Le G3S troque le SoC Snapdragon 801 du G3 contre une autre puce Snapdragon, la 400. Cette dernière est quadri-cœur, cadencée à 1,2 GHz, et dispose de 1 Go de RAM. 8 Go de mémoire interne complètent l’ensemble, avec un port microSD. Le capteur arrière passe à 8 Mpx (contre 13 sur le G3), mais le G3 S conserve l’autofocus à visée laser apparu sur le G3.

Caractéristiques
Système d’exploitation (OS) Android
Version d’OS testée Android 4.4.2
Diagonale d’écran 5 pouces
Définition d’écran 1280 x 720
Poids 134 g
Dimensions 137.7 x 69.6 x 10.3 mm
Capteur photo 8 Mpx
Puce mobile Qualcomm
Processeur Snapdragon 400 – 1.2 GHz
Nombre de cœurs 4
GPU intégré (iGPU) Adreno 305
Mémoire vive (RAM) 1 Go
4G (LTE) oui
Dual-sim non
NFC oui
Autonomie en communication NC
Autonomie en veille NC
Capacité de la batterie 2540 mAh
Mémoire interne 8 Go
Carte mémoire microSD
Niveau d’exposition (DAS) NC

Visuellement, le G3 S ressemble en tout point à son grand frère. Finitions similaires, boutons au dos de l’appareil, écran aux bordures minces (72,29 % de la surface avant) … : LG a miniaturisé son G3 avec succès.

Disponible depuis le 18 juillet en Corée du Sud, le LG G3 S sera commercialisé en Europe dans les semaines à venir. Si son prix est sensé tourner autour de 300 €, il n’a pas encore été communiqué par LG.

lesnumeriques.com

Yosemite, iOS 8, iTunes 12 : le rafraîchissement des interfaces continue

Hits: 8

Apple a publié hier soir de nouvelles préversions de Yosemite et iOS 8 destinées aux développeurs. Les nouveautés se font plus discrètes car Apple est désormais dans une phase d’optimisation et surtout de correction de bugs. Pourtant, on notera certains changements plus importants, notamment l’arrivée d’iTunes 12.

yosemiteyosemite

Yosemite se stabilise et s’affine

Il aura cette fois fallu moins de deux semaines pour qu’Apple enchaine sur les nouvelles préversions d’OS X Yosemite et iOS 8. Avec l’évolution, les nouveautés importantes se font moins nombreuses et la firme consacre désormais une bonne part de son énergie à la correction et la stabilisation des ajouts déjà effectués. C’est le cas notamment de la fonctionnalité « Hand off » qui permet de récupérer sur le Mac une action débutée sur un appareil disposant d’iOS 8. Globalement, le système fonctionne mieux, mais il y a encore des ratés, surtout dans la récupération des appels téléphoniques depuis le Mac.

 

Le thème sombre de Yosemite, réellement activé depuis la préversion précédente, a été affiné. C’est surtout le cas pour la barre de menu dont les icônes de base ont été réellement adaptées et apparaissent donc plus clairement. Cependant, il y a toujours un problème évident avec les applications tierces. Dans l’exemple ci-dessous, on voit par exemple que le client OneDrive est bien installé, mais il faut cliquer dans ce qui apparaît comme un « espace vide » pour le faire apparaître.

 

yosemite

 

iCloud Drive, qui permet de stocker des fichiers dans iCloud tout en les gérant à la manière d’un Dropbox, se stabilise lui aussi. Le nombre d’éléments que l’on y trouve dépend en fait de l’utilisation que l’on a faite des préversions précédentes. Si vous avez stocké des fichiers depuis iOS 8 ou Yosemite, ils sont bien là, avec plus ou moins de dossiers en fonction des applications utilisées. Pour rappel, il s’agit d’un changement majeur puisque le stockage iCloud était utilisé directement, et de manière transparente, par les applications, sans que l’on accède directement aux fichiers.

iTunes 12, une interface qui se veut plus directe

Il reste encore cependant de la place pour des changements plus importants, comme dans le cas de la calculatrice, qui arbore une interface entièrement rénovée, et surtout d’iTunes 12. L’interface a ici aussi évolué, mais les éléments restent dans les grandes lignes les mêmes. Cependant, il semble bien qu’Apple se soit enfin penché sur les quelques améliorations qui rendent son application plus pratique et plus « directe » à utiliser.

 

itunes 12itunes 12

 

Les fonctions les plus utilisées sont nettement plus mises en avant. Des listes déroulantes ont ainsi été supprimées au profit de boutons. En haut à gauche par exemple, l’accès aux sections de la bibliothèque est plus direct. Évolution vers le cloud oblige, la personne dont le compte est utilisé apparaît de manière proéminente. De même, l’accès au Store ne se fait plus par un gros bouton en haut à droite, mais simplement sous la forme d’un « onglet » situé dans la barre de menus centrale, sous contrôles. Attention : lorsque l’on change de section principale, les icones en haut à gauche s’adaptent en conséquence.

 

Apple en a profité également pour revoir (enfin) la présentation des informations des appareils iOS reliés à la machine. On trouve ainsi une colonne à gauche rassemblant les sections, tandis que les réglages sont disposés simplement les uns sous les autres dans la zone de droite. Le changement n’est pas énorme, mais la présentation a le mérite d’être plus logique.

 

itunes 12

iOS 8 continue d’évoluer plus fortement

Quant à iOS 8, la bêta 4 s’occupe là encore de stabiliser l’ensemble, mais pas seulement. De la même manière que Microsoft avait ajouté une application Aide et astuces dans Windows 8.1, une nouvelle venue fait son apparition dans iOS 8 : Tips (Astuces). L’objectif est évidemment de donner des conseils pratiques dans plusieurs rubriques. L’application est adaptée au support et fournit des informations sur le maniement de l’iPhone ou de l’iPad, avec des captures adaptées. Envoi de messages vocaux, réponses aux notifications, utilisation de Siri ou encore gestion rapide des emails figurent parmi les sujets abordés. Pour l’instant, tout le contenu est en anglais et seules six astuces sont présentes, mais il est clair que la version finale en contiendra nettement plus.

 

ios8ios8ios8

 

Parmi les autres changements, on notera un Centre de Contrôle remanié et dont les lignes de séparation ont disparu. De nouvelles options apparaissent ou gagnent en visibilité. Par exemple, les messages audio et vidéo peuvent avoir des dates d’expiration séparées, et le fait de dicter un texte fait maintenant apparaître les mots au fur et à mesure, plutôt qu’à la fin de la dictée. On notera également que le réglage de luminosité est désormais à part, qu’on peut désactiver l’affichage des contacts séparés dans la vue multitâche, ou encore que l’on peut affecter des actions au fait de glisser son doigt vers la droite ou la gauche sur un email. Pour l’instant, il ne s’agit que de « marquer comme lu » et « ajouter un drapeau ».

 

Globalement, les préversions enrichissent petit à petit les deux nouveaux systèmes, qui n’ont jamais autant été faits pour communiquer ensemble. Selon certaines rumeurs, la bêta publique de Yosemite, promise par Apple durant la WWDC début juin, devrait être lancée avant la fin de ce mois.

NextInpact

LG G3 s : prix et date de lancement en Europe

Hits: 6

Après la maison mère sud-coréenne, c’est la division allemande qui a officialisé le convoité LG G3 s, révélant son prix et sa date de lancement en Europe.

Lorsque LG a procédé jeudi dernier au lancement mondial du G3 Beat, la variante économique de son vaisseau amiral, il n’a pas détaillé son prix et sa date de lancement, comme souvent lorsqu’une annonce concerne une multitude de marchés. Mais ces informations n’ont pas tardé à être révélées.

LG G3 s / LG G3 Beat
137,7 x 69,6 x 10,3 mm pour 134 g

Pour une fois ce n’est pas un revendeur qui a vendu la mèche, toutefois. C’est le fabricant lui-même qui a officialisé la commercialisation en Europe, par le biais d’un billet sur le blog de sa division allemande.

Le LG G3 s, tel qu’il sera commercialisé en Europe, sera donc mis en vente en Europe mi-août, c’est-à-dire aux alentours du 15 août. Et il y sera vendu au prix public de 350 euros.

Tout comme Samsung ou HTC, LG mise donc sur la popularité du smartphone très haut de gamme — auquel la variante économique emprunte le nom — pour vendre un modèle milieu de gamme à prix d’or. Avec son écran HD (1280 x 720 pixels), sa puce Snapdragon 400 et sa connectivité 3G, le LG G3 s est effectivement deux fois plus cher qu’un Motorola Moto G comparable. À chacun de juger si l’écran de 5 pouces et l’autofocus laser justifient l’écart de prix.

LG G3 s / LG G3 Beat

Amazon officialise Kindle Unlimited, son offre d’ebooks illimitée à 9,99 $

Hits: 5

Après la musique avec Deezer et Spotify, la vidéo avec Netflix et Canalplay, voilà que les livres électroniques sont aussi touchés par l’abonnement illimité. Amazon vient ainsi de lancer Kindle Unlimited aux États-Unis, pour 9,99 dollars par mois. Amazon n’est toutefois pas un pionnier en la matière.

 Amazon Kindle Unlimited

600 000 ebooks, mais pas plus de 10 à la fois

C’est désormais officiel, après Prime Music et Instant Video, voici Kindle Unlimited. Disponible pour le moment uniquement aux États-Unis, le service propose un accès illimité à plus de 600 000 livres électroniques et plus de 2 000 livres audio. Attention néanmoins, une restriction non négligeable est appliquée.

 

Alors que sur les services équivalents de musique et de vidéo, il est possible d’écouter et voir sans limites, Kindle Unlimited, lui, indique qu’il est possible de « garder jusqu’à dix livres à la fois » au maximum, sans date d’échéance toutefois tant que l’on est abonné. Un test gratuit de 30 jours est offert aux potentiels futurs clients de l’Américain et l’offre est destinée à la fois aux détenteurs des produits Kindle et à ceux sous iOS, Android et les autres systèmes qui ont installé l’application Kindle.

Youboox attend Amazon de pied ferme

Pour le moment, le service n’est donc pas disponible en Europe, même si selon nos confrères d’Actualitté, des discussions sont déjà en cours avec des éditeurs français en vue d’un lancement en septembre ou octobre prochain. L’Hexagone compte toutefois déjà un concurrent du nom de Youboox. Développé depuis près de deux ans, ce site français propose une offre gratuite financée par la publicité, avec un nombre de livres électroniques limité et une lecture seulement en ligne. Il propose surtout une offre payante à 9,99 euros par mois avec les titres disponibles hors connexion, un catalogue plus vaste et sans publicité.

 

 

Selon un reportage réalisé récemment par BFM Business, Youboox propose 50 000 titres différents et compte environ 200 000 utilisateurs. Près de 3 millions de pages sont ainsi lues chaque mois. Néanmoins, le service ne cumule pour le moment que 2 500 abonnés. Un nombre encore faible, qui prouve que le marché de la lecture numérique doit encore décoller. L’arrivée de Kindle Unlimited pourrait toutefois donner de la visibilité à ce type d’offres et permettre à Youboox d’en profiter.

 

Le modèle économique de ce site français est toutefois assez novateur. Afin de convaincre les éditeurs de livres, assez réticents au début (ils sont désormais 120 à être partenaires), Youboox a négocié une rémunération non pas en fonction des livres lus, mais en fonction des… pages lues. Les éditeurs sont ainsi payés en fonction de chaque page visionnée par les clients, en proportion des gains réalisés grâce aux publicités et aux abonnements. Youboox estime pouvoir attirer d’ici 2017 plus d’un million d’utilisateurs, dont près de 100 000 abonnés, pour un chiffre d’affaires potentiel de 10 millions d’euros.

 

Notez que Kindle Unlimited fonctionne différemment. Il ne paie les auteurs uniquement si au moins 10 % du livre a été lu selon TechCrunch, tout du moins pour les auteurs indépendants. Les négociations avec les éditeurs n’ont pas été divulguées, nous ne connaissons pas les détails financiers de leur accord. Les plus grands éditeurs américains manquent de toute façon à l’appel, ce qui implique un catalogue dénué de livres majeurs.

NextInpact

Freebox Révolution : après le Wi-Fi 802.11ac, du CPL à 500 Mb/s

Hits: 7

La Freebox Révolution bénéficie désormais des deux innovations qu’Iliad avait dévoilées prématurément lors de la présentation de ses résultats financiers en mars dernier. Comme prévu les Freebox combinent finalement Wi-Fi 802.11ac et CPL à 500 Mb/s.

Freebox Server

 

Des adaptateurs CPL à 500 Mb/s, mais pas de HomePlug AV2

Depuis le début de la semaine, Free livre les nouvelles Freebox v6 avec des adaptateurs CPL à 500 Mb/s. C’est ce qu’a découvert le site Internet Univers Freebox, dont le « concept store » associatif sert de relais colis pour des clients de Free.

C’est la taille réduite des nouveaux colis qui a révélé la modification. Les nouveaux Freeplugs sont effectivement beaucoup moins encombrants que ceux à 200 Mb/s, si bien qu’ils logent dorénavant dans le carton du Freebox Server, et plus dans leurs propres cartons.

Naturellement ils apportent aussi et surtout une hausse de débit, qui devrait passer en pratique de 50 à 100 Mb/s environ. De tels débits ne sont pas d’une grande utilité pour le Freebox Player, auquel le Freebox Server transmet tout au plus des vidéos encodées à quelques mégabits (un film MKV de 10 Go réclame environ 10 Mb/s). Mais il faut rappeler qu’on peut relier des ordinateurs au réseau CPL des Freebox, puisqu’ils utilisent le standard HomePlug AV, et que les fonctions de stockage en réseau du Server profitent volontiers de débits supérieurs.

On peut d’ailleurs regretter que l’opérateur n’ait pas adopté directement la nouvelle norme HomePlug AV2, qui améliore considérablement la fiabilité des connexions et permet ainsi de dépasser 150 Mb/s. Peut-être Free la réserve-t-elle à la Freebox v7 ?

Freeplugs 200 et 500 Mb/s

 

Une nouvelle révision Wi-Fi 802.11ac

Quoi qu’il en soit quelques mois plus tôt, à partir du mois de mars, Free avait commencé à livrer une nouvelle version du Freebox Server. Cette révision 3, identifiable à la lettre C à la fin de la référence MDL sur l’étiquette de l’appareil, avait comme prévu apporté la prise en charge du Wi-Fi 802.11ac. À l’instar du HomePlug AV2, cette norme améliore la fiabilité et permet en pratique d’atteindre 500 Mb/s.

Depuis cette date, les Freebox Server sont par ailleurs fournies avec le module femtocell préinstallé. Il était déjà gratuit mais il fallait jusqu’alors le commander expressément, en s’acquittant de 10 euros de frais de port.

Femto Free dans un Freebox Server

Ces deux innovations sont donc disponibles dès à présent mais elles sont réservées aux nouveaux abonnés ou à ceux qui migrent vers la Freebox v6. Il est impossible de remplacer une révision précédente par la dernière.

clubic.com

Google Maps s’étoffe en faveur des cyclistes

Hits: 5

Une nouvelle mise à jour de Google Maps pour Android, actuellement déployée par l’entreprise, ajoute entre autres les indications d’élévation sur les trajets paramétrés pour les vélos.

Les cyclistes qui se basent sur Google Maps pour organiser leurs itinéraires n’auront plus la surprise de découvrir des montées abruptes sur leurs trajets. Une nouvelle mise à jour signalée par le site Android Police intègre des indications concernant l’élévation des routes, et permet à l’utilisateur de comparer différents trajets en fonction de ce point spécifique. La fonctionnalité est présentée en bêta mais s’avère, selon les premiers testeurs, plutôt fiable.

Google Maps vélo
Google Maps vélo

L’application se dote également de commandes vocales, qui permettent notamment de demander oralement au service la distance restant jusqu’à la destination ou encore le temps nécessaire pour y arriver. Une fonctionnalité utile à ceux qui utilisent une oreillette ou un kit main libre avec Google Maps.

La mise à jour est en cours de déploiement, mais ceux qui ne désirent pas l’attendre peuvent télécharger l’APK de Google via les liens proposés par Android Police.

clubic.com

Microsoft fermera les gammes Nokia X et Asha pour se concentrer sur Windows Phone

Hits: 8

Introduite à l’occasion du Mobile World Congress au mois de février, la gamme Nokia X cessera bientôt d’exister, tout comme les Nokia Asha. Leurs équipes de développement respectives sont en effet touchées par le vaste plan de licenciement annoncé hier par Microsoft.

En rachetant la division mobile de Nokia pour 5,44 milliards d’euros en septembre 2013, Microsoft accueillait quelque 25 000 nouveaux employés. Pour la firme de Redmond, l’objectif était d’intégrer une véritable équipe de production lui permettant d’avoir un contrôle plus strict sur la production des smartphones mais aussi des tablettes.

Moins d’un an plus tard, la firme de Redmond a annoncé un vaste plan de licenciement touchant principalement les employés issus de ce rachat. Dans un communiqué officiel, le PDG Satya Nadella annonce également l’abandon de la gamme Nokia X et un nouveau positionnement pour les Lumia.

Abandon de la gamme Nokia X

« Nous prévoyons de migrer les produits de la famille Nokia X afin qu’ils deviennent des terminaux de la gamme Lumia tournant sous Windows », explique ainsi le PDG dans son mémo. En plus d’une réduction des coûts, il s’agit d’opter pour une stratégie beaucoup plus claire et entièrement axée sur Windows Phone et donc de faire oublier cette situation burlesque au sein de laquelle, la firme de Redmond propose des smartphones basés sur l’OS de son principal rival.

Nokia X

Basé sur un fork d’Android développé en interne peu avant le rachat par Microsoft, les Nokia X avaient pour ambition d’attirer les primo-accédants au marché du smartphone en les sensibilisant à l’ergonomie de Windows Phone. Trois appareils ont été présentés au mois de février et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était relativement difficile de justifier le positionnement de cette gamme. Qualité moyenne, lenteur du logiciel, composants dépassés, le Nokia X était à peine moins cher que le Lumia 520 offrant un bien meilleur rapport qualité/prix et s’avérant particulièrement populaire dans les pays en développement.

Fermeture de la gamme Nokia Asha

Mais qui dit stratégie linéaire dit également l’abandon de la gamme Asha. Et selon le magazine The Verge c’est précisément ce que se prépare à mettre en oeuvre Microsoft. De son côté, Jo Harlow, chargée de la division mobile chez Microsoft, a ainsi précisé à ses équipes que les terminaux équipés de S40 passeront en mode de maintenance. En outre les services de support seront fermés dans 18 mois. « Cela signifie qu’il n’y aura plus de nouvelles fonctionnalités ou de mises à jour aux services proposés sur les plateformes de téléphones mobiles », déclarerait-elle dans un email.

Nokia Asha

Microsoft entend ainsi migrer les utilisateurs de la gamme Asha vers Windows Phone et considère que l’application de musique en streaming MixRadio pourrait être proposée en tant que service tiers. Avant un éventuel spin off de ce dernier, son support sera également stoppé.

Un avenir signé Windows Phone

Plus de 4 milliards de personnes n’ont toujours pas migré vers le marché du smartphone. Tel était le chiffre partagé par Microsoft à l’occasion de la BUILD 2013. Et c’est donc directement avec Windows Phone que Microsoft entend les séduire.

Lumia 520
Lumia 520

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le Lumia 520 est passé sous la barre des 100 euros et le temps que cette réorganisation se concrétise, les composants de ce smartphone devraient devenir encore plus accessibles et pourquoi pas permettre la production de smartphones à moins de 50 euros.

Le vrai défi pour Microsoft consistera certainement à faire évoluer Windows Phone dans le bon sens. Après une tentative ratée avec Windows Phone 7.x, les développeurs ont finalement réussi à produire un système fonctionnant aussi bien sur des SoC quad core de nouvelle génération que sur des anciennes puces double coeur. Reste à savoir si la société saura continuer sur cette voie et éviter la fragmentation que connait Android depuis ses débuts.

clubic.com