NAS Synology DSM 5 sur serveur HP N54L + VMware ESXI 5.5

Le but de ce tutorial est de construire une machine bien plus évoluée qu’un « simple » NAS SYNOLOGY, qui permettra dans un premier temps de créer un « vrai » NAS Synology avec la dernière version logicielle DSM 5-4482, mais ensuite d’installer d’autres systèmes (Windows, LINUX, …) totalement indépendant et fonctionnant en même temps, et ce, par le biais du logiciel de Virtualisation VMware ESXi 5.5. Ce logiciel sera gratuit dans cette configuration. Il est impératif de rajouter de la RAM, afin que les systèmes puissent cohabiter et surtout fonctionner simultanément. Bien que HP mentionne officiellement que la RAM est limité à 8Go, la carte mère accepte 2x8Go sans problème. Néanmoins, bien que dans les spécifications constructeur, il faille installer de la RAM  « PC3-10600E DDR3 Unbuffered (UDIMM) ECC memory » toutes les références ne sont pas fonctionnelles, il faudra se référer au lien suivant pour faire son choix: http://n40l.wikia.com/wiki/Memory Il faudra également rajouter au moins un disque dur de capacité conséquente et adapté à une utilisation « NAS ». L’article donné ci-dessous fait le point sur le type de disque à installer: http://www.tomshardware.fr/articles/disques-durs-nas,2-887.html Pour résumé, les Seagate Constellation et les Western Digital Caviar RED seront parfaitement adaptés. Ce tuto est le fruit de très nombreuses recherches et collectes d’informations récupérées sur divers forums français et étrangers, mais aussi d’autres tuto qui ne sont plus forcément à jour, ou sans mise en place de la virtualisation. Il a été établi en suivant scrupuleusement l’installation effectuée, et toutes les étapes ont été volontairement inscrites, afin que toute personne puisse le suivre. Un grand merci à Lazer (il se reconnaitra) pour son aide très précieuse. Temps de mise en oeuvre: entre 2H et 4H

PRÉSENTATION DU SERVEUR

voilà le serveur HP N54L, bien connu des adeptes de la virtualisation et autres utilisateurs de solutions parallèles de stockage réseau SYNOLOGY. En face avant, 4 port USB 2.0 (pas d’USB 3 et c’est dommage), 1 emplacement 5 1/4 pour lecteur optique, 1 bouton ON/OFF, et 1 porte avec serrure. N54L Face avant La porte avant laisse découvrir les 4 baies internes et la carte mère bien caler dans le bas du boitier : N54L porte ouverte A l’arrière, on y trouve le connecteur d’alimentation 230v, un petit ventilateur pour l’alimentation interne, un assez gros ventilateur pour refroidir la carte mère et les 4 baies, la prise Ethernet Gigabit, 2 ports USB2.0, une sortie VGA, un port eSATA et 2 port PCI-EXPRESS  pour carte au format Low Profile. On pourra quand même rajouter par exemple une carte USB 3.0. N54L face arrière Il est possible de conserver cette configuration d’origine, en ne  rajoutant qu’une clé USB pour stocker le boot SYNOLOGY. Dans ce cas, le stockage s’en trouvera limité car il faudra se contenter des 250Go livrés en standard. On pourra bien entendu étendre le stockage par l’ajout de disques supplémentaires, tout comme dans un NAS Synology à plusieurs baies.

SPECIFICATIONS

– Vitesse du processeur de l’horloge: 2.2 GHz
– Modèle de processeur: AMD Turion II N54L modèle Neo
– Cache L2: 2 Mo – Mémoire interne: 2 Go – Type de mémoire interne: 2R x8 PC3-10600E-9
– Mémoire interne maximale: 8 Go ( en fait, il est possible d’installer 2x8Go) – Nombre de baies (non Hot-Plug) pour disques durs SATA 31/2: 4  – 1 disque dur SATA 250Go fourni

-1 emplacement 51/4 pour lecteur optique (non livré en standard)
– Type d’alimentation d’énergie: alimentation non redondante non hot-plug 150W multi-sorties Vous trouverez ici les spécifications complètes: http://h18000.www1.hp.com/products/quickspecs/13716_div/13716_div.pdf il est disponible ici pour un prix de 199€ TTC: http://www.fnac.com/mp20220705/HP-ProLiant-MicroServer-Turion-II-Neo-N54L-2-2-GHz-2-Go-250-Go/w-4

MATÉRIEL NECESSAIRE

– 1 ordinateur sous windows (le tuto sera à adapter pour d’autres systèmes d’exploitation) avec graveur CD – le lecteur optique externe sur port USB (si boot de ESXi 5.5 sur CD) – 1 clavier USB – 1 tournevis cruciforme – 1 petit tournevis plat

PRÉPARATION HARDWARE

En plus de la configuration d’origine, nous allons rajouter le matériel suivant: – 1 clé USB 8Go pour enregistrer VMware ESXi 5.5 : Kingston DataTraveler Micro 8Go : environ 6,50€ ici : http://www.grosbill.com/4-kingston_datatraveler_micro_8go_usb2_dtmck_8gb_-169883-informatique-cles_usb_3_0 Clé USB Kingston 8Go – 2x8Go de RAM : ici de la Kingston KHX1600C10D3B1K2/16G : environ 140€ ici http://www.grosbill.com/4-kingston_hyper_x_blu_16go_2x8go_pc12800_1600_mhz_cl10_-606223-informatique-memoire_ddr3 Attention : L’espace est assez limité entre la carte mère et le bas du chassis des rack de disques dur. Certaines barettes possèdent des dissipateurs assez volumineux, et c’est un paramètre à ne pas négliger dans le choix des barrettes, outre la compatibilité fonctionnelle. Certains ont été obligés de bricoler leurs RAM en ôtant la partie supérieure, et le dissipateur ne fait plus son effet correctement !   SAMSUNG DIGITAL CAMERA – 1 Disque dur 2To pour les datas: WD Caviar RED 2To : environ 90€ ici http://www.grosbill.com/4-western_digital_caviar_red_2_to_sata_6go_s_64_mo_cache_disque_dur_special_pour_nas-169015-informatique-_disque_dur SAMSUNG DIGITAL CAMERA

(sur la photo, je l’ai déjà installé dans son rack)

– 1 CD vierge, qui pourrait être remplacé par une clé USB, pour enregistrer l’ISO de l’installation de VMware ESXi 5.5 une fois la porte ouverte, il est facile d’extraire le disque dur d’origine présent dans le rack de gauche: SAMSUNG DIGITAL CAMERA La vis située en haut, à l’arrière du serveur, permet de retirer le capot supérieur. capot N54L Ce n’est pas utile dans le cas présent, mais se serait nécessaire pour installer un lecteur optique ou jusqu’à 2 disques durs supplémentaires. Cela permet quand même d’enlever la porte, ce qui s’avèrera plus pratique pour le démontage:

On remarque à l’intérieur de la porte une petite clé et des vis (4 grises et 12 noires). Il y avait 16 vis noires, j’en ai déjà utilisé 4 pour monter le disque 2To dans son rack. Il y a donc de quoi fixer 4 disques durs et 1 lecteur optique (vis grises).

Pour extraire la carte mère, on peut voir ci-dessous 2 vis bleues, de part et d’autre à l’avant de la carte mère:

Une fois dévissée, la carte mère coulisse vers l’avant, il est alors possible de déconnecter gentiment les nappes en s’aidant éventuellement d’un petit tournevis plat:

Voici donc la carte mère avec l’ancienne RAM 2Go, puis les 2 nouvelles (2x8Go)

Il n’y a plus qu’à remettre la carte mère dans la glissière l’enfoncer dans le serveur, connecter précautionneusement les nappes et serrer les 2 vis bleues.

Ensuite, remettre la porte et le capot supérieur.

!!! NE PAS REMETTRE LE DISQUE 250Go DANS LE SERVEUR !!!

PRÉPARATION DU BIOS

– Brancher l’écran VGA, la clé USB et le clavier sur le N54L

– Brancher le cable d’alimentation – démarrer le N54L (bouton ON/OFF en face avant) – appuyer sur la touche F10 pour entrer dans le bios – dans la partie BOOT, mettre  « BOOT USB » sur « HIGH » et « 1st Boot Device » sur « USB » (le nom de votre clé USB doit être affiché) – sauvegarder les modifications et quitter. – éteindre le N54L et débrancher la clé USB

MODIFICATION DU BIOS

– récupérer le dernier BIOS (SP64420) officiel HP à cette adresse:   BIOS N54L version 2013.10.01 (A) (15 nov. 2013)

Il sera nécessaire de s’enregistrer pour avoir accès au téléchargement.

– brancher la clé USB sur le PC

– exécuter le SP64420.exe, il va s’installer sur l’ordinateur en c:\SWSetup/SP64420
– suivre les instructions pour installer le BIOS sur la clé USB

– récupérer le patch à cette adresse: Patch BIOS 041100113.ROM

En cas de problème, il est disponible également ici: http://uploadhero.co/dl/857a0c89

– remplacer le fichier O41100113.ROM présent sur la clé USB par le fichier patch « O41100113.ROM ».

– éjecter « proprement » la clé USB et brancher la sur un port USB du serveur N54L

FLASH DU BIOS

– mettre la clé USB sur un port USB du N54L

– allumer le N54L

– le serveur doit démarrer sur la clé, il doit s’afficher:

Starting Caldera DR-DOS…

Caldera DR-DOS 7.03

Copyright …

Next Please!!!

Loading ROM Image to …

puis:

programming blocks:

————————

————————

————————

– Après 1 ou 2 secondes, le prompt « c:\> » est affiché, le flashage est terminé.

– éteindre le serveur

– débrancher la clé USB

– allumer le serveur pour vérifier l’affichage de la nouvelle version patchée:

AMIBIOS(C)2006 American Megatrends

HP System BIOS – 041 (10/01/2013)

– 3 lignes plus bas, vérifier la quantité de RAM installée, donc maintenant: 16384MB Total Memory Detected

– appuyer sur la touche F10 pour entrer dans le Bios

CONFIGURATION DU BIOS

– aller dans « Chipset »… »SouthBridge Configuration »… »SB SATA Configuration » – effectuer les réglages suivants: – sauvegarder les modifications – arrêter le serveur en appuyant sur ON/OFF

INSTALLATION DE ESXi 5.5

– ouvrir la porte du serveur et brancher la clé USB 8Go sur le port USB interne – brancher le lecteur optique externe sur un port USB en façade. – créer un compte sur le site de VMware: https://my.vmware.com/fr/web/vmware/login  – télécharger la version ISO de « HP Custom Image for VMware ESXi 5.5.0 U1 GA Install CD » ici: https://my.vmware.com/fr/web/vmware/details?productId=353&downloadGroup=HP-ESXI-5.5.0U1-GA – graver sur CD ce fichier ISO – démarrer le serveur et mettre le CD « ESXi 5.5″ dans le lecteur optique USB. – si le serveur ne démarre pas sur le CD, retourner dans le Bios par F10 et sélectionner le lecteur optique en 1er dans la séquence de boot. -ESXi démarre, il vous sera demandé de choisir où installer l’application, choisir la clé USB – A la fin de l’installation, il sera affiché: SAMSUNG DIGITAL CAMERA   – enlever le CD du lecteur – appuyer sur F12, entre le login « root », ne pas saisir de  mot de passe et choisir d’arrêter le serveur. – lorsque le serveur est arrêté, débrancher le lecteur optique.

1er BOOT de ESXi 5.5

insérer le disque dur 250Go dans le rack de gauche, et le disque data (2To) dans le cas présent dans le rack à sa droite. – démarrer le serveur et appuyer sur F10 pour entrer dans le Bios. – dans l’onglet « Boot »… »Hard Disk Drives », vérifier que le « 1er Drive est la clé USB » et que les 2 disques durs sont présents – dans l’onglet « Boot »… »Boot Device Priority », vérifier que « 1st Boot Device » est votre clé USB interne contenant ESXi5.5. – sauvegarder les modifications, le démarrage de ESXi 5.5 est en cours…

CONFIGURATION DE ESXi 5.5

– à l’écran d’authentification, aller sur Configured Keyboard » et choisir « French » – de retour à  l’écran d’authentification, entrer « root » comme Login et  pas de mot de passe – l’écran System Customization est affiché: – aller dans « Configure Password », ne rien mettre dans « Old Password »,  et saisie votre mot de passe de 7 caractères minimum dans « New Password » et « Confirm Password » – aller dans  « Configuration Management Network » , puis « IP Configuration » – Choisir « Set Static IP Address » puis configurer une adresse IP correcte, donc non utilisée dans votre réseau local et en dehors de la plage DHCP de votre routeur. – sauvegarder les modifications – aller dans « View Support Information », il sera affiché le numéro de série que vous pourrez noter, et  il est indiqué « Evaluation » dans « licence Serial Number », il faudra donc demander une licence gratuite en ligne. – appuyer sur « ESC » pour sortir – de retour sur la page principale, il est maintenant indiqué l’adresse IP statique choisie.

INSTALLATION DE VMware vSphere Client 5.5

– à partir de notre navigateur sur l’ordinateur sous Windows, entrer dans la barre d’adresse l’adresse IP du serveur, il est affiché: install VMware vSphere Client 5.5 - 2 – cliquer sur « Download vSphere Client, le fichier « VMware-viclient-all-5.5.0-1618071.exe » va être téléchargé, il faut l’enregistrer dans l’ordinateur – une fois télécharger, lancer le fichier pour installer VMware vSphere Client. – suivre le menu d’installation, choisir « Français pour la langue d’installation » et poursuivre l’installation par défaut.

CONFIGURATION DE VMware vSphere Client 5.5

– au lancement de vSphere Client, il est affiché: configuration VMware vSphere Client 5.5 - 2 – entrer l’adresse IP du serveur , « root » comme non d’utilisateur et saisir le mot de passe choisi. – il sera ensuite demander d’installer le certificat SSL, suivre les instructions. – il est ensuite rappeler qu’il s’agit d’une licence d’évaluation valide durant 60 jours, cliquer sur « Affecter une licence à l’hôte ESXi »,  et la page suivante est affichée: – entrer ses coordonnées de compte précédemment créé – après avoir accepté le contrat de licence, une clé de licence sera attribuée. – sur l’écran principal de vSphere, aller sur l’onglet « configuration »: – cliquer sur « modifier », cliquer sur « affecter une nouvelle clé de licence à l’hôte » – entrer votre clé de licence, un écran indique: – de retour à l’écran principal, il est indiqué sur fond jaune que « lhôte ESXi n’a pas de stockage persistant » – créer un banque de données en cliquant à l’endroit indiqué, l’écran suivant apparait: – choisir « Disque/LUN », puis sélectionner le disque 250Go (capacité 232,89Go) – sur la page suivante, sélectionner « VMFS-5″ – il sera demandé d’entrer un nom de banque de données, par exemple « 250Go-DATABASE ». – et ensuite, choisir « Espace maximum disponible » – sur l’écran suivant est affiché le résumé de cette création, vérifier les informations et cliquer sur « Terminer » – la configuration du stockage va prendre quelques instants, puis il sera affiché: – cliquer sur l’onglet « configuration » et sur « périphériques » (juste en dessous de l’intitulé de l’onglet), les 2 disques durs doivent être présents

CRÉATION DE LA MACHINE VIRTUELLE

-aller sur l’onglet « démarrage » et cliquer sur « créer une nouvelle machine virtuelle » – Configuration: choisir « personnalisée » puis « suivant » – Nom et emplacement: entrer le nom (DISKSTATION par exemple) puis « suivant » – Stockage: cliquer sur le seul disque 250Go défini en stockage, puis « suivant » – Version de machine virtuelle: choisir « version de machine virtuelle:8″, puis « suivant » – Système d’exploitation client: choisir comme système d’exploitation « Linux« , et comme version « Autre Linux 2.6.x (64bits)« , puis « suivant » – CPU:  sélectionner « 2 » comme nombre de noyau par socket virtuel, puis « suivant » – Mémoire: choisir 2Go comme quantité de RAM, puis « suivant » – Réseau: laisser « 1 » en nombre de cartes NIC, laisser « VM Network » comme réseau, et choisir « VMXNET 3 » comme adaptateur – Contrôleur SCSI: Choisir « VMware Paravirtual« , puis « suivant » – Choisir un disque: sélectionner « Ne pas créer le disque« , puis « suivant » – Prêt à terminer: !!! COCHER « Editer les paramètres de la machine virtuelle avant« , puis « suivant » – les périphériques « Nouveau CD/DVD » et « Nouvelle Disquette » pourront être supprimés – cliquer ensuite sur « Terminer » – De retour sur la page principale, en cliquant sur « DISKSTATION », puis sur l’onglet « Résumé », il est affiché:

PRÉPARATION DE Nanoboot 5.0.2.4

– revenir sur le PC sous windows – télécharger NanoBoot-5.0.2.4-fat.img ici: http://xpenology.trantor.be/nanoboot/ – télécharger et installer le logiciel WinImage disponible ici: http://www.01net.com/telecharger/windows/Utilitaire/disque_dur_cdrom_dvd/fiches/3157.html – lancer WinImage et ouvrir le fichier NanoBoot-5.0.2.4-fat.img – aller dans le répertoire « syslinux » qui se trouve dans le répertoire « boot ». – double-cliquer sur le fichier syslinux.cfg, choisir « extract all files into the same folder », puis « OK » – le fichier est ouvert dans le Bloc-notes: – repérer les lignes « Kernel /zImage » dans les rubriques « LABEL Synology DSM 5.0″ et « LABEL Synology DSM 5.0-4482″ – ajouter à la fin de ces 2 lignes  » rmmod=ata_piix »: – sauvegarder ce fichier syslinux.cfg dans le répertoire de NanoBoot-5.0.2.4-fat.img – faire glisser le fichier modifié syslinux.cfg dans le répertoire Syslinux (WinImage) pour remplacer le fichier d’origine – sauvegarder le fichier  NanoBoot-5.0.2.4-fat.img et sortir de WinImage – télécharger et installer le programme StarwindConverter disponible ici: http://www.01net.com/telecharger/windows/Utilitaire/administration/fiches/103117.html – lancer StarwindConverter et ouvrir le fichier NanoBoot-5.0.2.4-fat.imgDestination image format: cliquer sur « next », choisir « VMWare pre-allocated Image », puis « next » – Disk type: choisir « IDE » puis « next » – Destination disk: conserver le fichier NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk, puis « next » – Converting: une fois la conversion terminée, cliquer sur « Finish » – dans l’explorateur de fichier, les fichiers  « NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk » et  « NanoBoot-5.0.2.4-fat-flat.vmdk » sont présents:

INTEGRATION DE NANOBOOT DANS LA MACHINE VIRTUELLE

– revenir sur vSphere Client – aller sur l’onglet « Configuration », cliquer sur « stockage » dans « matériel », clique sur « Banque de données » et faire un clic droit sur le disque « 250Go-DATABASE » et choisir « parcourir la banque de données« . – cliquer sur DISKSTATION, il est affiché: – cliquer sur l’icône avec la flèche verte vert le haut – choisir le fichier « NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk », puis cliquer sur « ouvrir » – sur la fenêtre « avertissement… », cliquer sur « oui » – le fichier « NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk » est maintenant présent dans le répertoire DISKSTATION de la VM (machine virtuelle) – recommencer avec le fichier  « NanoBoot-5.0.2.4-fat-flat.vmdk » – les 2 fichiers  « NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk » et  « NanoBoot-5.0.2.4-fat-flat.vmdk » sont concaténés dans le fichiers  « NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk » – fermer la fenêtre « Navigateur de banque de données » – revenir dans vSphere, cliquer sur « DISKSTATION » à gauche, cliquer sur l’onglet « Résumé » et cliquer sur « modifier les paramètres (en bas) – la fenêtre de propriétés de la machine virtuelle DISKSTATION est affichée, cliquer sur « ajouter » – Type de périphérique: cliquer sur ajouter, choisir « Disque dur« , puis « suivant » – Choisir un disque: choisir « utiliser un disque virtuel existant« , puis « suivant » – Choisir le disque existant:  cliquer sur parcourir – choisir le disque 250Go-DATABASE, puis le répertoire DISKSTATION, et « NanoBoot-5.0.2.4-fat.vmdk », et cliquer sur OK – Options avancées: dans « Noeud périphérique virtuel », choisir « IDE (0:0)« , cocher « Indépendant » et « Non persistant« , puis « suivant – Prêt à terminer: cliquer sur terminer – cliquer sur « OK » pour enregistrer la modification

PREPARATION DU DISQUE DATA 2To EN RDM

– aller sur l’onglet « Configuration », sélectionner « Profil de sécurité » « dans la partie « logiciel » – cliquer sur « propriétés » dans la section « services » – sélectionner la ligne « SSH » et cliquer sur « Options » – cliquer sur « démarrer » puis « OK » – vérifier que SSH est passé sur « exécution » – télécharger  et installer le logiciel PUTTY disponible ici: http://www.01net.com/telecharger/windows/Internet/serveur_ftp/fiches/20166.html – lancer PUTTY et cliquer sur Selection en partie gauche, puis choisir « Windows« : – cliquer sur « Session » en partie gauche, entrer l’adresse IP du serveur, et cliquer sur « open » – une fenêtre d’affiche, demandant le Login du serveur, taper « root » puis la touche ENTER – saisir le Password puis la touche ENTER, il est alors affiché: – saisir « cd /dev/disks » puis la touche ENTER – saisie « ls -l » puis la touche ENTER, il est affiché: -faite un copier-coller de l’affichage dans le bloc-notes – repérer le nom du disque data. Dans le cas présent, il s’appelle: t10.ATA_____WDC_WD20EFRX2D68EUZN0_________________________WD2DWCC4M2668199 - saisir « cd /vmfs/volumes/250Go-DATABASE/DISKSTATION » puis la touche ENTER – préparer la ligne de commande dans le bloc-notes: vmkfstools -z /vmfs/devices/disks/t10.ATA_____WDC_WD20EFRX2D68EUZN0_________________________WD2DWCC4M2668199 WDC_WD20EFRX2D68EUZN0.vmdk  Cette instruction va créer le fichier: WDC_WD20EFRX2D68EUZN0.vmdk  comme image disk du disque physique: t10.ATA_____WDC_WD20EFRX2D68EUZN0_________________________WD2DWCC4M2668199 – sélectionner l’instruction complète « vmkfstools... » et fait CTRL+C et dans PUTTY, faite un clic droit et « paste », puis appuyer sur la touche ENTER – si l’instruction est correcte, le fichier est créé en quelques secondes (1 ou 2). – saisir « exit » puis appuyer sur la touche ENTER – retourner dans vSphere – dans l’onglet « résumé », fait un clic droit sur « 250Go-DATABASE » et cliquer sur « parcourir la banque de données » – aller dans le répertoire DISKSTATION et vérifier la présence du fichier WDC_WD20EFRX2D68EUZN0.vmdk – retourner dans Configuration… Profil de Sécutité… services, pour arrêter le service SSH

AJOUT DISQUE DATA 2To DANS LA MACHINE VIRTUELLE DISKSTATION

– cliquer sur la VM DISKSTATION et dans l’onglet « Résumé », cliquer sur « modifier les paramètres«  – cliquer sur « ajouter » – Type de périphérique: choisir « Disque dur » puis suivant – Choisir un disque: choisir « utiliser un disque virtuel existant » – Choisir le disque existant: aller chercher ldans la banque de données « 250Go-DATABASE » et le répertoire de la VM « DISKSTATION » le fichier WDC_WD20EFRX2D68EUZN0.vmdkOptions avancées: – choisir « SCSI (0:1), il s’agit  du numéro de rack. de gauche à droite: 0:0, 0:1, 0:2 et 0:3 – cocher « Indépendant » et « Persistant », puis suivant – Prêt à terminer: vérifier que le noeud de périphérique virtuel est bien SCSI (0:1). Il arrive que la configuration change en IDE, il faudra modifié après. – de retour dans les propriétés de la VM DISKSTATION, il est affiché: – Cliquer sur « Nouveau contrôleur SCSI« , et cliquer sur « modifier le type« . – cocher « VMware Paravirtuel » puis « OK » – cliquer sur « ok » pour enregistrer les modifications

DÉMARRAGE DE LA MACHINE VIRTUELLE

La machine virtuelle est prête, il n’y a plus qu’à la démarrer. – cliquer sur DISKSTATION à gauche, puis sur l’onglet « résumé ». – en bas, dans le cadre « Commandes », cliquer sur « Activer » – au bout de quelques secondes, la VM est démarrée. Installation de DSM 5: – pour gagner du temps lors de l’installation, télécharger DSM_DS3612xs_4482.pat – télécharger et installer  synology assistant  – lancer Synology Assistant, il va scanner le réseau et afficher le Diskstation (émulé par Nanoboot) – double-cliquer sur le DiskStation trouvé, l’installation va démarrer: – cliquer sur la flèche à droite – cocher « Installer DSM depuis mon ordinateur », cliquer sur parcourir et sélectionner le fichier DSM_DS3612xs_4482.pat nouvellement téléchargé, et cliquer sur la flèche droite. – il sera alors affiché l’écran: – choisir un mot de passe, et le confirmer. Eventuellement changer le nom du serveur, cocher « créer un volume Synology Hybrid RAID (SHR) » et cliquer sur « Installer maintenant » – L’écran suivant informe que toutes les données du disque data 2To seront effacées, et il est nécessaire de cocher pour accepter l’effacement des données, puis cliquer sur « OK » – L’installation va durer une dizaine de minutes… – Au terme de l’installation, cet écran est affiché: – entrer le Login « admin » et votre mot de passe, cocher « se souvenir de moi » et cliquer sur « connexion » – sur l’écran « Configurer QuickConnect », cocher « omettre cette étape », et cliquer sur « suivant » Et voilà, après la préparation du disque dur: Le NAS Synology est prêt à être utilisé  et est parfaitement fonctionnel !

domotique-info.fr