Le Bitcoin et ses utilisateurs surveillés par la NSA depuis au moins 2013

Hits: 24

Le Bitcoin et ses utilisateurs surveillés par la NSA depuis au moins 2013Si vous avez acheté, vendu ou miné du Bitcoin, alors vous êtes sûrement fiché par la NSA. C’est ce qui ressort des différents documents confidentiels transmis à la presse par Edward Snowden.

NSA + Bitcoin = MonkeyRocket

Ainsi, dans la masse des documents du lanceur d’alerte, le site The Intercept a mené son enquête et découvert le programme MonkeyRocket. Les documents sont certes un peu anciens, car ils datent de 2013, mais ils révèlent la surveillance massive et systématique des utilisateurs de Bitcoin par la NSA. Le nom de ce programme avait déjà été évoqué auparavant et fait partie du programme général de la NSA nommé OakStar. Mais son utilité n’était pas définie.

Cette surveillance se fait d’abord par la récupération des données publiques disponibles via Blockchain, mais aussi par la récupération de données comme l’adresse MAC (réseau) des ordinateurs des utilisateurs, des mots de passe, des données personnelles, activité sur Internet, etc.

Un VPN pour piéger Bitcoin ?

Si les documents transmis par Edward Snowden révèlent l’ampleur de la surveillance des utilisateurs de la cryptomonnaie, la méthode de récupération des données par la NSA ne semble pas claire. Un « faux » VPN semble avoir été utilisé.

En effet, la NSA aurait mis en place un VPN afin que les utilisateurs Bitcoin soucieux de leur anonymat passent par cette passerelle. Sauf que, derrière, la NSA pouvait tranquillement espionner les faits et gestes de ce qui l’utilisait.

La surveillance de Bitcoin encore active ?

Si la NSA a surveillé assez rapidement cette cyptomonnaie et sûrement d’autres, c’est peut-être parce qu’elles sont souvent accusées de financer terrorisme et crime organisé. La question, sans réponse pour le moment, est de savoir si le programme MonkeyRocket est arrêté, en sommeil ou toujours actif.

L’autre souci est que l’utilisation d’un « faux » VPN par la NSA pourrait nuire au marché des « vrais » VPN. Et, de même, est-ce ces actions peuvent nuire à la réputation du Bitcoin et des cryptomonnaies ?

erenumerique