Avast rachète Piriform, l’éditeur derrière CCleaner

image dediée

Avast, l’entreprise derrière le célèbre logiciel antivirus a annoncé l’acquisition du britannique Piriform. Si son nom ne vous dit rien, sachez qu’il s’agit de la société à l’origine de CCleaner.

Avast poursuit ses emplettes. Moins d’un an après avoir croqué 87,3 % de son grand concurrent et compatriote AVG, moyennant 1,3 milliard de dollars, il restait à la société un petit matelas de 400 millions de dollars, provenant d’un emprunt de 1,7 milliard souscrit au moment de cette opération.  Si l’on pouvait penser que ce solde allait servir à racheter les parts résiduelles d’AVG, le groupe basé en République Tchèque a visiblement décidé de dépenser cet argent autrement.

CCleaner change de maison

Pour un montant resté secret, Avast a en effet décidé de mettre la main sur le britannique Piriform, à qui l’on doit notamment le logiciel de nettoyage CCleaner. Comme le célèbre antivirus tchèque, il repose sur un modèle s’appuyant sur une version gratuite, qui peut être ensuite enrichie avec des fonctions payantes.

De quoi lui permettre de capter 130 millions d’utilisateurs, dont 15 millions rien que sur Android (sur un total de 2 milliards de téléchargements). En comptant ses autres outils, tels que Speccy (analyse de matériel) ou Recuva (restauration de fichiers), l’éditeur revendique plus de 23 millions de téléchargements par mois. Un volume qui devrait faire grimper la base d’utilisateurs d’Avast et AVG, qui compte pour l’instant 440 millions d’âmes.

Une intégration facile, et des produits qui resteront

Selon Vince Stecklert, le PDG d’Avast, la nouvelle filiale du groupe devrait parfaitement s’y intégrer, et ce pour plusieurs raisons. « Nous croyons tous deux à la fourniture de produits gratuits de haute qualité. Les gens ne vont pas utiliser votre produit uniquement parce qu’il est gratuit, c’est même plutôt le contraire. Vous devez les convaincre que votre produit n’est pas cher, mais pas nul ». Le logiciel ne doit toutefois proposer que le minimum de façon gratuite, afin de permettre sa monétisation.

C’est en s’appuyant sur cette qualité revendiquée qu’Avast et Piriform assurent avoir pu construire « une communauté d’utilisateurs à l’aise avec la technologie », qui ont pu évangéliser leur proches en leur présentant ces produits, qui ont fait tache d’huile.

Que les utilisateurs de CCleaner et des autres outils de Piriform se rassurent, ils devraient rester dans le paysage informatique encore un long moment. Avast prévoit en effet de profiter de l’expérience de ses nouvelles recrues pour améliorer ses produits, mais n’envisage pas de faire disparaître la gamme actuelle.

De même, les logiciels d’optimisation déjà commercialisés par le groupe tchèque ne bougeront pas, qu’il s’agisse d’Avast Cleanup ou d’AVG TuneUp.

nextinpact